L’inexorable avènement du data driven marketing

J’ai eu la chance de co présider le prix Data & Créativité remis le 15 novembre dernier.

ce fut une belle occasion de me faire une idée de l’état de l’art dans ce domaine de la data qui n’est rien moi qu’un élément central du marketing à venir.

Les débats ont été riches et les cas intéressants et tout cela a été l’occasion de quelques constats et réflexions.

1er constat: on voit que le sujet gagne en maturité et tend vers la professionnalisation. Cela se matérialise par une maîtrise croissante des technologies ainsi que par la mise en place des campagnes de plus en plus structurées et efficaces. On voit aussi que la data prend progressivement une place centrale à toutes les étapes de la chaîne marketing, de l’insight à la mesure, en passant par les activations.

2ème constat: grâce à la data notamment, l’expérience client prend le pas sur la publicité dans la capacité à engager les consommateurs et probablement aussi dans la capacité à construire les marques. Ce n’est pas surprenant car cette démarche data driven est dans l’ADN de l’expérience client. Mais ce n’est pas non plus anodin de voir qu’une inversion de la hiérarchie est probablement entrain de s’opérer dans les métiers du marketing, la publicité n’étant probablement plus l’outil roi.

3ème constat: on voit percer de nouveaux types d’agences hybrides entre la tech, la data et la création qui ont produit certains des travaux les plus remarquables (c’est le cas d’Artefact avec Greenpeace et Publicis Sapient avec Nissan).

4ème constat: même si ce n’est pas encore systématique, on voit qu’il est possible de créer de l’émotion avec la data, comme l’a notamment montré la campagne Orizon faite pour Greenpeace.

Cette émotion ainsi que la dimension créative encore rares, sont probablement l’enjeu à venir que le marché doit adresser sur ce sujet du data driven marketing.

La prétendue opposition entre « Mad Men » et « Math Men » et l’idée selon laquelle les « Math Men » sont entrain de prendre le pouvoir dans le monde du marketing grâce à la data me paraissent en effet des visions erronées. La data rend certes le monde du marketing bien plus analytique et rigoureux (et c’est tant mieux) mais elle est aussi un tremplin vers une créativité exacerbée comme certains cas de ce prix Data & Créativité l’ont montré.

La data ne remet finalement probablement pas en cause les fondamentaux du marketing, elle permet en revanche d’en exacerber la valeur créée pour progressivement mous emmener vers un marketing augmenté dont on sera capable de mesurer la réalité des effets.

Plutôt une très bonne nouvelle pour cette profession…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s