AOL et les nouveaux enjeux du display

AOL a massivement investi dans le contenu (via notamment les rachats de Techcrunch ou The Huffington Post ) pour nourrir un modèle économique essentiellement basé sur la pub display.

Et, comme nous le dit le Wall Street Journal (AOL growth comes at cost) les résultats ne sont pas au rendez vous. L'audience globale des actifs du groupe n'a cru que de 3% et, surtout, sa part du gateau display s'est sensiblement réduite au profit deFacebook et Google notamment (voir graphe en bas de ce post).

Car aujourd'hui un contenu qui drive une audience massive est certes un des facteurs clés de succès dans l'univers display mais il n'est pas suffisant. Un autre facteur de succès est la capacité d'offrir un ciblage précis et pertinent. Et donc au delà du contenu, des actifs technologiques permettant ce ciblage efficace sont aussi nécessaires.

La clé probablement pour AOL pour se sortir de cette situation en rentabilisant ses acquisitions est de développer une offre sur un autre levier publicitaire très en vogue: le brand content. La possession d'un très riche contenu rendrait AOL légitime dans ce domaine très important pour annonceurs et agences dans une optique de création d'engagement aux marques.

C'est le chemin qu'a déjà pris un autre acteur majeur du display en perte de vitesse dans ce domaine, Yahoo (voir là dessus Le portail Yahoo! mise sur la création de sites sponsoriséspar des marques). Avec un atout pour AOL que Yahoo! n'a pas: la propriété des contenus.

 

[AOL]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s