Google buzz ou Facebook?

Le lancement de Google Buzz est l'événement de la semaine et la question des mois à venir.

C'est un événement parce qu'il est au coeur d'enjeux stratégiques. Le social networking est en effet un mode d'utilisation d'internet de plus en plus important au point que l'ambition avouée de Marc Zuckerberg, le créateur de Facebook, est le contrôle du mode d'entrée prioritaire sur le web en lieu et place de Google version moteur de recherche.

Et la question est donc: Google va t'il réussir à enfin s'imposer dans les médias sociaux et rivaliser avec Facebook?

Bien difficile de prévoir quoi que ce soit pour le moment…

Ce qu'il est possible de dire aujourd'hui est que le mode de lancement est malin. Plutôt que de tenter de dupliquer le succès d'Orkut à d'autres marchés que le Brésil et la Russie (ou ce social network qui appartient donc à Google est un large succès) et donc partir d'un network inexistant, ils se sont appuyés sur un réseau existant  en lançant la plateforme via Gmail. C'est malin parce que le premier enjeu pour un réseau social qui se lance dans un contexte déjà concurrentiel (et quelle concurrence!) est le network effect: plus un réseau a de membres, plus il attire de monde et plus il a un avantage concurrentiel fort. C'est par exemple, de mon point de vue, le handicap fort de Twitter face à Facebook aujourd'hui.
Google a contourné le problème en s'appuyant sur le réseau important (176 millions d'adresses d'après Comscore via Business Week) et dynamique de Gmail.

Google buzz a par ailleurs des atouts. Il peut tout d'abord profiter de l'expertise de Google en matière de recherche et donc être plus pointu que  Facebook sur cet aspect. Le rachat annoncé hier par John Battelle de Aardvark (voir ma note Google lance les grandes manoeuvres dans le web social) par la firme de Moutain View est intéressant dans ce contexte puisqu'il pourra permettre de renforcer la dimension communautaire de la recherche.

Autre atout, Google buzz est une synthèse de tout ce qui existe aujourd'hui en terme de social network et reproduit donc un des facteurs de succès de Facebook, celui d'être un réseau des réseaux (comme l'avait intelligemment fait remarquer Cédric Deniaud que j'avais repris dans la note les enjeux de Facebook et des réseaux sociaux). Il va même plus loin en incluant notamment des fonctionnalités de géolocalisation comparables au nouveau venu dans le domaine, Foursquare. Ce n'est à ma connaissance pas encore le cas de Facebook. C'est un plus significatif qui permet donc de localiser à tout moment ses amis à proximité mais aussi les bonnes adresses du coin (voir Foursquare, haut potentiel du marketing mobile).

Encore un autre atout, la nouveauté et l'appartenance à une marque (encore) cool, Google, dans un contexte où Facebook est de plus en plus perçu comme mainstream, ce qui peut  inciter ses premiers utilisateurs à vouloir switcher vers ce nouveau venu. C'est d'autant plus une opportunité que la moitié des possesseurs d'adresses Gmail ont moins de 25 ans, une population peut être gênée de retrouver ses parents sur Facebook.

Autre atout, l'expertise en matière de publicité de Google. Facebook propose des formats qui réagissent assez peu de manière générale. Google, fort de son expérience en matière de publicité contextuelle (notamment sur Gmail) pourra probablement offrir des solutions intéressantes et profiter par ailleurs de son antériorité dans le secteur et des relations déjà tissées avec les annonceurs et en voie d'une certaine normalisation avec les agences. Ce qui peut faire très mal à Facebook dont un des enjeux forts encore aujourd'hui reste la monétisation de son audience.

D'un autre côté, quand Gmail dispose de 176 millions d'adresses, Facebook a plus de 400 millions de profils avec une croissance mécaniquement très forte. Grignoter des parts de marché à Facebook va donc être difficile.

Par ailleurs, Google Buzz arrive un peu tardivement sur le marché et
alors que Facebook est aujourd'hui même plus un carrefour d'audience
massive mais un phénomène de société tellement il est entré dans le
quotidien de beaucoup de monde.

Enfin, et c'est très important, la convivialité d'utilisation est de mon point de vue très en retrait par rapport à Facebook à ce jour.

Vivement dans quelques mois pour voir comment les choses évoluent!

Pour ceux qui ne l'ont pas encore vu, voici un tutorial vidéo officiel sur Google Buzz:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s