La vision que Google a de la pub

A l'occasion du 10ème anniversaire de Google, le blog officiel de la société a publié une série d'excellents articles sur l'avenir d'internet.

L'un d'eux, écrit par Susan Wojcicki (à lire ici), a particulièrement attiré mon attention parce qu'il parle d'un des gros enjeux de Google, la pub au sens classique du terme. 

Google fait en effet aujourd'hui l'essentiel de son chiffre d'affaires via ses liens sponsorisés. Même si ce levier a connu et continue à connaître une forte croissance, il ne représente qu'une part minime des investissements publicitaires (probablement autour de 5% des investissements tous médias en France par exemple). Un enjeu majeur de Google, dont le modèle économique est essentiellement basé sur la pub, est donc de développer son chiffre au delà des liens sponsorisés. Et la société de Mountain View s y prépare depuis quelques temps comme le montrent les rachats de Youtube ou de Doubleclick.
Dans cette perspective, l'article de Susan Wojcicki est intéressant parce qu'il confirme le type de solutions que Google va proposer pour s'imposer au delà des liens sponsorisés dans l'industrie de la publicité. La recette vers laquelle s'oriente Google est la même que celle qui a fait son succès pour son moteur de recherche: fournir le bon message à la bonne personne au bon moment. L'article nous confirme donc que ce que va privilégier Google est le ciblage comportemental en s'appuyant sur la gigantesque richesse d'informations fournies par son moteur et par Doubleclick sur l'activité des individus sur le web.

Comme quand la société de Mountain View a lancé les liens sponsorisés, aucune solution révolutionnaire n'est donc partie pour être proposée. En revanche, au vu de la quantité de datas auxquelles Google a accès et de la qualité de ses équipes d'ingénieurs, on peut imaginer que leur proposition par rapport à un produit déjà existant, le ciblage comportemental, sera terriblement efficace.
Une différence de taille existe cependant avec les liens sponsorisés. Le succès de ces derniers est le fait de l'amélioration d'une solution de communication déjà existante par ailleurs mais aussi du succès colossal d'audience du moteur de recherche qui les diffuse. Google ne bénéficie pas de ce volume d'audience pour diffuser des pubs classiques (Youtube est un succès mais pas du niveau du moteur de recherche; en outre une large part de son inventaire semble difficilement exploitable car diffusant des contenus amateurs auxquels les annonceurs refusent le plus souvent d'être associés). On peut imaginer que la solution de place de marché virtuelle que Google est entrain de développer et les partenariats qui en découlent avec certains médias est une solution pour pouvoir commercialiser un inventaire dont Google ne dispose pas, l'efficacité supposée de la solution de ciblage comportemental permettant de facturer l'inventaire aux annonceurs plus cher car générant de meilleurs résultats.  

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s