L’avenir des réseaux sociaux

Un article d’excellent niveau (comme toujours) paru dans The Economist sur l’avenir des réseaux sociaux.

En synthèse, la thèse de l’article est de dire que, comme il y a quelques années les solutions d’emailing ou d’instant messaging, les réseaux sociaux sont un grand succès d’audience mais peinent à trouver un modèle économique vertueux. L’article poursuit le parallèle en prédisant la nécessaire ouverture des réseaux sociaux. Il fait état aussi des projets de Yahoo ou encore Google pour développer des réseaux sociaux sur la base des carnets d’adresses, calendriers et autres informations founies par les internautes possesseurs de compte chez eux. Ainsi, sur la base des informations fournies à travers l’activité des internautes sur leur compte, des outils permettront d’alerter les membres de leur réseau en fonction de leurs degrés de proximité et de leurs types de relations.

C’est génial mais ça ne règle pas le problème central du modèle économique.
Pour moi il y a deux moyens de gagner de l’argent grâce aux réseaux sociaux:
Le premier est créatif. Il s’agit de concevoir et vendre des solutions d’intégration pour les annonceurs dans les réseaux sociaux. Outre l’audience massive dont ces environnements bénéficient aujourd’hui, ils présentent l’atout d’être en phase avec l’évolution des consommateurs vis à vis de la communication (via notamment les opportunités d’interactions, de viralité, d’offres de services qu’ils permettent.
Le second est le ciblage comportemental que la quantité importante d’informations fournie par les internautes sur les réseaux sociaux rend très pertinente dans ces environnements. Cette approche a été ternie par le scandale provoqué par Beacon. Or Beacon se différencie du ciblage comportemental par le fait qu’il constituait initialement une veritable atteinte à la vie privée en fonctionnant sur un modèle opt out dans un contexte de diffusion des informations sur l’activité des individus auprès des membres de leur réseau.
Le ciblage comportemental ne fournit des informations qu’à des entreprises dont l’objectif est de mettre en avant un produit ou un service auprès d’individus qui ont montré un intérêt pour la catégorie de produits ou services concernés. Il constitue selon moi une aide, un plus pour les consommateurs et non une atteinte à leur vie privée. Au delà de çà, c’est une approche qui est tolérée par les internautes comme le montre notamment la solution de liens contextuels proposée dans gmail.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s