Le rachat de Nextedia par Lagardère: une remontée en force dans la chaîne de valeur

En annonçant le rachat de Nextedia, Lagardère a créé la surprise. Beaucoup de monde pensait que l’agence interactive serait rachetée par un groupe de communication.

On sait que les ambitions de Lagardère dans le digital sont grandes. Dans ce cadre, les raisons du rachat sont doubles:
– Insuffler une plus grande expertise web au sein du groupe et permettre aux marques media maison de devenir plus référentes sur le web pour qu’elles soient plus systématiquement intégrées dans les dispositifs médias.
– Monter dans la chaîne de valeur marketing en offrant aux annonceurs une prestation plus stratégique que de la vente d’audience.

Quand on sait que les domaines d’expertise forts de Nextedia sont sur les leviers performances, on se dit que le rachat permettra notamment de:
– Créer davantage de trafic sur les sites Lagardère grâce à leur meilleure émergence dans les moteurs de recherche.
– Permettre aux annonceurs présents sur les sites Lagardère de bénéficier d’un meilleur rendement en termes de génération de trafic et de transformation.

Si je trouve bien sûr hyper pertinent de la part de Lagardère d’être très offensif sur le digital et de vouloir remonter dans la chaîne de valeur, je suis assez mitigé vis à vis de ce rachat.

Par rapport à la meilleure émergence dans les moteurs de recherche, je me dis qu’il serait probablement moins coûteux de faire appel aux conseils d’un prestataire exterieur que de racheter une société.

Par rapport à l’optimisation du rendement des campagnes, Lagardère entre en concurrence avec une catégorie d’intermédiaires incontournables à ce jour, les agences medias, alors que les sites de Lagardère Active sont encore loin d’être incontournables (ça changera peut être mais c’est loin d’être encore fait).

De mon point de vue, il aurait fait davantage sens de racheter une structure dont l’expertise est plus axée sur la création. De cette manière, Lagardère aurait pu:
– remplir son objectif de remonter dans la chaîne de valeur marketing
– en proposant une prestation complémentaire et non concurrente des agences médias
– tout en proposant des synergies entre contenus éditoriaux et publicitaires permettant de donner vie à un format de communication probablement appelé à un bel avenir et encore peu exploité, le brand entertainment.

2 réflexions au sujet de « Le rachat de Nextedia par Lagardère: une remontée en force dans la chaîne de valeur »

  1. Strudel,
    je savais que ce type d’activité existe chez vous.
    Mais votre réputation est aujourd’hui sur la performance, même si j’imagine que vous êtes aussi très bon dans les autres domaines du digital où vous êtes présents.
    Puisque tu es dans la place, je serais ravi de connaître ton point de vue et/ou ce que tu peux dévoiler sur les raisons de ce rachat

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s